'

La fonction de directeur financier,un luxe que peu de petites entreprises peuvent se permettre

Cette rubrique traite d'un critère déterminant, à savoir la santé financière de l’entreprise. En effet, il est recommandé à tout entrepreneur d'identifier et de répartir judicieusement les différentes ressources financières adaptées à ses besoins tout en veillant à refléter fidèlement la situation financière de son entité.

    Traditionnellement, dans une entreprise de moyenne ou grande taille, la gestion financière revient à un directeur financier rattaché à la Direction Générale. Dans les entités de plus petite taille, c’est au créateur-gérant de l’entreprise qu’incombe la tâche de gérer les finances, en plus des autres activités quotidiennes.
    Si vous êtes dans ce dernier cas de figure, préparez-vous, vous avez du pain sur la planche ! Dès lors que vous avez évalué le besoin de financement de votre projet (cf. le busines plan), il vous faudra réfléchir aux différentes alternatives pour constituer le capital nécessaire pour les couvrir. Sans celui-ci, vous serez dans l’impossibilité d’acquérir les facteurs de production essentiels à la création et/ou au développement de votre entité.
    Si vos fonds propres et les subventions dont vous bénéficiez (cf. le guide des aides) ne suffisent pas à couvrir vos besoins, vous pouvez toujours faire appel à votre banque ou à un capital-investisseur pour lever les ressources manquantes.
    Dans l’absolu, vous serez appelé à intervenir sur deux volets : le premier est purement opérationnel. C’est à vous de gérer les cycles d’exploitation et d’investissement de votre entreprise, et les besoins de financement qui en découlent.
    Très simplement, le cycle d’exploitation de votre entité peut être défini comme le temps nécessaire pour acheter la matière première, fabriquer un produit et le vendre. La durée du cycle d’exploitation sera donc tributaire de trois facteurs :
  • la durée du processus de production ;
  • la durée pour écouler les stocks ;
  • et la durée pour récupérer les créances clients.
    Si vous vous trouvez dans une situation où la partie des besoins générés par l’activité n’est pas financée par les ressources créées par ce cycle, ce dysfonctionnement pourra être couvert par le fonds de roulement de l’entreprise.
    En partant du principe que vous avez préparé votre business plan de manière consciencieuse, vous devriez avoir, à priori, déjà anticipé cet état de fait et prévu un moyen d’y remédier. Il existe, en effet, une multitude de sources de financement pour combler les besoins nés du cycle d’exploitation. Vous pourrez donc faire appel à un escompte commercial, des crédits de trésorerie, des obligations cautionnées ou des billets de trésorerie, entre autres possibilités, pour couvrir vos besoins d’exploitation.